Des opinions partagées, partie 2

Tout comme nous l’avions fait dans le passé (par ici pour la partie 1!), nous avons sollicité nos abonnés Instagram afin de compiler quelques avis et points de vue concernant vos expériences DME et ainsi pouvoir mieux aborder les éléments qui vous touchent davantage. Voici donc les résultats de différents sondages portant sur les pratiques et les choix de parents!

Commencer à 6 mois ou plus tard?

La plupart des parents entament la DME vers 6 mois, comme on peut le constater ici, mais il n’est pas impossible de faire la transition vers les morceaux après avoir d’abord entamé une diversification traditionnelle! Au contraire d’être impossible, il n’y a pas de contre-indications comme le croient certains et peu de conséquences autre qu’une possible frustration du bébé qui doit maintenant déployer ses habiletés de mastication et préhension pour se nourrir seul.

(+) La transition de la purée aux morceaux

(+) Ne pas offrir de morceaux à un bébé de moins de 6 mois

(+) Que faire si bébé refuse autant les purées que les morceaux?

La pire crainte: les réactions allergiques ou l’étouffement?

Parmi tous les stresseurs du parent qui débute la DME avec son bébé, l’étouffement est certainement le plus répandu. Il ne faut pas oublier qu’un étouffement ne risque pas d’arriver plus souvent chez les bébés DME (si leurs parents respectent les mesures de sécurité, attendent que bébé ait 6 mois avant de commencer et offrent des aliments adaptés), mais il est normal de demeurer craintif, surtout lors des premiers repas lorsque bébé peut avoir plusieurs réflexes vomitifs.

Même si une minorité ont répondu craindre davantage les allergies chez bébé, c’est un élément qui revient souvent quand on questionne les parents sur leurs inquiétudes d’entamer la DME. Lorsque les allergènes prioritaires sont introduits au bon moment et de la bonne façon, il y a déjà un bon bout de fait. Si cela demeure une grande source de stress, possiblement que notre calendrier des premiers repas et d’intro des allergènes pourrait vous rassurer, ou encore la formation web de La Petite Trousse sur la manière de réagir aux réactions allergiques sévères et comment les observer.

Ne pas oublier que si vous avez des doutes sur l’état de votre enfant suite à un repas ou que ce dernier présente des atopies ou facteurs (par exemple, eczéma) le mettant à risque de développer des allergies alimentaires, la consultation d’un professionnel de la santé est de mise.

Offrir la viande et le poisson

Quand vient le temps d’offrir des fruits ou des légumes, c’est habituellement moins un casse-tête que de proposer de la viande ou du poisson. Il semblerait que le fait d’offrir la viande soit plus difficile que de savoir comment proposer le poisson.

Sachant que la taille à privilégier pour les débutants est celle de la longueur et de la largeur de deux doigts d’adultes, il ne faut que l’appliquer aux coupes de viande ou de poisson. Une viande grasse et bien cuite ou un poisson bien tendre sont faciles à trouver: boeuf, veau, porc, saumon, truite, sole… une foule de possibilités!

De mon côté, intégrer la viande ou le poisson à des recettes de croquettes ou de galettes était la façon la plus populaire pour les premières semaines de DME!

(+)Guide de cuisson des aliments

(+)La viande hachée: une manière simple et efficace d’offrir la viande

(+)Servir le poisson aux repas de bébé

Cuisiner végé pour bébé?

Une majorité de parents cuisinent souvent des repas végés: peut-être parce que, comme on l’a mentionné ci-haut, la viande ou le poisson pose plus de défis à offrir? Chose certaine, il y a plusieurs options végétariennes nourrissantes à servir aux repas pour bébé (nous avons d’ailleurs 38 recettes véganes à vous proposer dans notre livre de recettes!). Si vous envisagez une alimentation exclusivement végétarienne, il est recommandé de consulter un nutritionniste afin de s’assurer que bébé ne manque de rien! Nos collègues chez Nutritionnistes en pédiatrie se feront un bonheur de vous aider.

(+)Est-ce vrai que le tofu/soya sont à éviter dans les repas de bébé?

(+)10 recettes végétariennes à essayer

Repas pour tous ou repas pour bébé?

Bien que dans les valeurs de la DME, le partage d’un repas familial soit une visée importante, il est fréquent que beaucoup de repas soient cuisinés que pour bébé. C’est d’ailleurs ce que démontre le sondage!

S’il est vrai que les premières semaines seront facilitées par des aliments exclusifs à bébé, on s’attend que vers 9-10 mois, il n’y ait plus ou peu de modifications dans les repas servis à bébé. Bien sur, il importe de choisir des aliments variés et surtout sains; si l’envie d’un fast-food vous prend, il est effectivement plus sage d’offrir une autre alternative aux bébés!

(+)Texte d’opinion sur le fait d’offrir du « junk food » aux bébés

(+)Comment enseigner à mon bébé comment manger?

(+)Le rôle du parent lors des repas

Peu importe vos choix et votre façon de faire, n’oubliez pas que votre bébé est unique et que votre contexte familial l’est tout autant: c’est rassurant de voir qu’on est pas seul dans nos opinions et dans nos actions, mais l’important est de respecter votre rythme et votre aisance !

Par ici pour la première partie de cet article!


Vous aimez échanger avec nous? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux!

Visitez notre boutique en ligne pour toutes nos ressources!


Rédigé par Laurence Morency-Guay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s