Banane au coconut

image

Vous avez trop de bananes et vous avez envie de faire changement? Ce dessert est pour vous! Lire la suite

Publicités

Tranche de vie: Nos débuts de DME

cath

Tout a commencé au rendez-vous médical de 2 mois de ma fille alors que son médecin m’avait expliqué qu’elle avait une hypersensibilité de la bouche. Elle se levait le cœur à un rien. Elle m’avait donc suggéré de débuter l’introduction des aliments solides vers ses 4 mois et de ne pas m’éterniser sur les purées lisses sans quoi j’aurais toute la misère du monde à lui faire manger des « mottons ».  On a tous une petite voix en nous, un instinct, qui nous permet de prendre LA meilleure décision (pour nous). J’ai donc lu abondamment sur les options qui s’offraient à nous. Dailleurs, si vous lisez l’anglais, je vous suggère le livre de Rapley. Il contient toutefois plusieurs témoignages qui, à mon avis, s’étirent en longueur, mais ça, c’est mon humble avis! Outre part, à ma connaissance, à part le livre d’Émilie, c’est le seul ouvrage à ce sujet (qui soit accessible du moins). Il est très clair et c’est facile de s’y retrouver! Lire la suite

La Vitamine D

Un peu d’histoire

  • Bien que le lait maternel soit empli d’une multitude de vitamines, il ne contient que très peu de vitamine D (LLL, 2009) . Ainsi, dès le 17ème siècle, le rachitisme, une maladie qui est caractérisée par une carence de calcium dans les os, touche une multitude d’enfants. Le premier remède à ce fléau fut découvert plusieurs dizaines d’années plus tard . Il s’agit de l’huile de foie de morue, qui est riche en vitamine D.

Qu’est-ce que la vitamine D?

Il s’agit d’une hormone qui se retrouve dans notre alimentation, mais qui est synthétisée grâce aux rayons UVB. Elle est présente sous  deux formes, végétale (ergocalciférol), soit D2 et animale (cholécalciférol), soit D3.

Elle joue un rôle indispensable dans l’absorption du calcium et du phosphore par le système digestif. Par ailleurs, elle permet aussi leur réabsorption par les reins.

Le calcium est, entre autres, nécessaire au bon développement des os et des dents, mais il joue aussi un rôle important dans le maintien d’une bonne pression artérielle et dans la contraction des muscles, dont le cœur. Outre le rachitisme, les enfants qui présentent une carence en vitamine D ont «un risque accru  d’infections, [de] maladies auto-immunes, [de] cancer, [de]!diabète et [d’]ostéoporose» (LLL, 2008). De surcroît,  les études ont démontré une augmentation du risque du «diabète de type I et II, […] [des] pa­thologies cardiovasculaires, [de] la sclérose en plaque, [de] la polyar­thrite rhumatoïde, et [d’]au moins 15 cancers différents (cancer du sein, des ovaires, de la prostate, du poumon, colo-rec­tal…)» (LLL, 2009).

Quelles sont les sources de vitamine D?

  • La principale source est: le soleil. Toutefois, cet apport est variable selon la saison, le temps d’exposition et la couleur de notre peau (LLL, 2009).
  • Par ailleurs, une très faible quantité de cette vitamine se retrouve dans notre alimentation, car peu d’éléments en contiennent (jaune d’œuf,  huiles de foie de morue, saumon rose en conserve, beurre) (MSSS, 2015).
  • Il a été démontré que la femme qui allaite devrait consommer plus de 2000 IU/ jour (!) afin que la quantité de vitamine D soit augmentée de façon significative dans son lait. Cependant, aucune étude n’a été faite afin de savoir si cet apport, nettement plus élevé que les recommandations, pouvait avoir une incidence sur la santé de la mère (LLL, 2009). Il ne semble pas y avoir de consensus sur la posologie exacte de vitamine D qui est requise chez la mère afin que son bébé puisse bénéficier de l’action antirachitique. Selon les sources, elle varie entre 2000 IU (Caring for kids, 2014) et 6400 IU (Wagner CL et al., 2006). Par ailleurs, Ostéoporose Canada recommande un apport de 400 IU-1000 IU/jour pour tout adulte de moins de 50 ans qui ne souffre pas d’ostéoporose.

Facteurs de risque

Tel que mentionné ci-dessus, la principale source de vitamine D est la lumière du jour. Ainsi, plusieurs facteurs influencent cet apport et augmentent le risque d’une carence (CDC, 2009), soit:

  • La couleur de la peau.  Une personne ayant la peau sombre doit s’exposer 6 fois plus longtemps qu’une personne à la peau claire.
  • La météo. Les journées ennuagées et pluvieuses nous privent des rayons du soleil.
  • L’utilisation d’écran solaire.
  • La pollution de l’air.
  • La position géographique. Ainsi, une personne vivant près de l’Équateur bénéficie de beaucoup plus de luminosité tout au long de l’année vs en Amérique du Nord par exemple.

À la lumière de toutes ces informations, le Gouvernement du Canada recommande de supplémenter les bébés allaités à raison de 400 IU/jour de vitamine D.

Sources

http://canadiensensante.gc.ca/healthy-living-vie-saine/infant-care-soins-bebe/nutrition-alimentation-fra.php

http://www.caringforkids.cps.ca/handouts/vitamin_d

http://www.cdc.gov/breastfeeding/recommendations/vitamin_d.htm

http://www.lllfrance.org/L-allaitement-dans-la-vie-quotidienne/Supplements-au-lait-maternel-biberons-d-eau-vitamines.html

http://www.lllfrance.org/Dossiers-de-l-allaitement/DA-80-Reegdecouverte-de-limportance-de-la-vitamine-D.html

http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/nutrition/index.php?vitamine_d

http://www.osteoporosecanada.ca/losteoporose-et-vous/la-nutrition/la-vitamine-d/

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Calcium

http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Rachitisme

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/17661565/

Croquettes au thon et au fromage

croquettes thon

Voici une recette toute simple de croquettes au thon et fromage que vous pouvez modifier à votre guise en rajoutant des légumes hâchés finement par exemple. Cette recette est idéale dès le début de la diversification, car bébé ne doit pas nécessairement maîtriser la pince!

button (14)

1 canne de thon pâle hyposodée

1 œuf

1/2 tasse de fromage râpé (au choix)

Un peu de céréales de bébé

 

button (15)

  1. Mélangez le tout et façonnez de petites boulettes.
  2. Déposez dans la poêle et écrasez-les de façon à former de petites galettes. Retournez après quelques minutes.

Voilà, bon appétit!


(+) Plus de recettes

facebook_logo_detailSuivez-nous sur Facebook et soyez au courant des prochaines recettes!

 

L’introduction des produits laitiers

iStock_000016506648Small

Quand puis-je introduire les produits laitiers dans l’alimentation de mon bébé? Voici une question très populaire …

La réponse se veut en deux temps :

Dès 6 mois, vous pourrez introduire au moment où vous jugerez opportun les produits laitiers tels fromages, yogourt et lait en tant que produit de cuisson.

** Attention, lorsque votre bébé débute la DME, il est recommandé d’attendre un peu que bébé ait acquis les mouvements masticatoires de mâchage avant d’introduire les textures lisses afin d’éviter que ce dernier aspire au lieu de mâcher. Vous pouvez toutefois introduire les produits laitiers dans vos recettes sans problème dès les tout débuts!

Généralement, après 2-3 semaines de diversification, bébé a appris à bien mâcher et il est prêt à manipuler des cuillères pré-remplies

(+) Voyez ici comment fonctionnent les cuillères pré-remplies

(+) Et les ustensiles, doit-on en offrir tôt?

Pour ce qui est du yogourt, favorisez un produit riche en gras, qui est essentiel au bon développement de votre enfant. Il est aussi préférable de privilégier un yogourt nature, sans sucre ajouté, auquel vous pourrez ajouter de la purée de fruits par exemple.

En dernier lieu, lorsque vous choisissez un fromage, assurez-vous bien qu’il soit pasteurisé. De surcroît, vérifiez la teneur en sel afin que l’apport quotidien en sodium de bébé me dépasse pas 400mg.

(+) Et le sel?

Entre 9-12 mois ou plus selon vous, vous pourrez introduire lentement et au moment qui conviendra à votre bébé le lait de vache comme breuvage en remplacement du lait maternel ou du lait de préparation commerciale.

On recommande d’offrir du lait de vache pasteurisé et homogénéisé à 3,25%, les laits écrémés pour partiellement écrémés ne sont pas recommandés avant l’âge de 2 ans.

Voici ce que Santé Canada dit des autres laits :

Le lait de chèvre pasteurisé riche en matières grasses peut être utilisé pour remplacer le lait de vache. Si du lait de chèvre est consommé, les parents et les fournisseurs de soins doivent être conscients qu’il faut choisir du lait de chèvre avec acide folique et vitamine D ajoutés. Les boissons de soya enrichies ne constituent pas une bonne source principale de lait pour les enfants de moins de deux ans. Pour le nourrisson plus âgé et le jeune enfant qui n’est plus allaité et qui ne consomme pas de lait de vache, il est recommandé de lui donner des préparations commerciales à base de soya jusqu’à l’âge de deux ans.D’autres boissons végétales, telles que le lait d’amandes, le lait de riz et le lait de noix de coco, ne sont pas comparables sur le plan nutritif au lait de vache homogénéisé (3,25 %M.G.). Elles ont une composition très différente de macronutriments et ne sont pas des substituts laitiers appropriés.

** Saviez-vous que l’OMS recommande l’allaitement maternel jusqu’à 2 ans?

Voici pourquoi il faut attendre jusqu’à 9 mois :

  •  Il est important de savoir que le lait de vache est pauvre en fer versus le lait maternel ou le lait maternisé.
  • Par ailleurs, il est primordial de savoir que la consommation du lait de vache comme « seul lait » avant 9 mois peut causer des saignements gastro-intestinaux menant éventuellement à de l’anémie. La consommation précoce et excessive de lait de vache constitue d’ailleurs le principal facteur de risque de l’anémie chez le jeune enfant.
  • Finalement, étant bourratif, le lait de vache diminue l’appétit pour d’autres aliments qui sont plus nutritifs. C’est pourquoi on recommande de ne pas dépasser les 750 ml de lait de vache par jour pour les jeunes enfants (moins de 24 mois).
  • « Lorsque le nourrisson plus âgé consomme régulièrement une grande variété d’aliments riches en fer, comme la viande, les substituts de viande et des céréales enrichies de fer, l’introduction du lait de vache n’est pas associée à une carence en fer (Yeung et Zlotkin, 2000; Agostoni, et Turck, 2011). » (Santé Canada)

Ces 3 facteurs combinés peuvent être la cause d’anémie chez votre bébé si vous remplacez les boires de lait maternel ou le lait maternisé par le lait de vache trop tôt

Par contre, il n’y a pas de contre-indication d’en utiliser dès 6 mois dans vos plats puisque la quantité demeure minime.

Mentionnons finalement « Le lait maternel et le lait de vache homogénéisé (3,25 % M.G.) comblent environ le tiers des besoins énergétiques du jeune enfant à partir de l’âge de 12 mois (OMS, 1998; OMS, 2009; Organisation panaméricaine de la santé, 2003). La source de lait d’un jeune enfant comble également les protéines, les vitamines et les minéraux importants pour la formation de bons os et de dents saines. »


 

SOURCE de l’image 

(+) Recommandations complètes de Santé Canada concernant le lait de vache

Vous êtes intéressés à lire mon résumé des autres recommandations :

image-1 image-6 image-7


facebook_logo_detail

 

UntitledBébé mange seul, le livre