Offrir ou éviter?

sushi-354628_1920

(Un article de l’équipe de nutritionnistes chez Nutri-Énergie)

En DME, on encourage bébé à découvrir une grande variété d’aliments et ce, dès le début de l’introduction des solides. Par contre, il est important de garder en tête que les nourrissons sont plus à risque d’empoisonnement alimentaire (aussi connu sous le nom de « toxi-infection alimentaire») et ont plus de difficulté à se défendre contre les infections que les adultes. Ceci est notamment dû au stade de développement de leur système immunitaire, ainsi qu’aux plus petites quantités d’acide gastrique dans leur estomac.

Ceci étant dit, de bonnes pratiques quotidiennes d’hygiène et de salubrité entourant la préparation, la consommation et la conservation des aliments aident à réduire au minimum le risque d’empoisonnement alimentaire. Parmi celles-ci, on retrouve :

  1. La connaissance des aliments à risque de toxi-infection alimentaire
  2. Le respect des températures sécuritaires de cuisson des aliments
  3. Le suivi des dates d’expiration et durées de conservation des produits
  4. L’application des bonnes techniques de décongélation
  5. Le lavage efficace des mains, des ustensiles, des surfaces de travail et des chaises-hautes
  6. Et plus encore!

Voici donc un survol du premier point. Il s’agit d’un tableau inspiré du Guide sur la salubrité des aliments pour les enfants âgés de 5 ans et moins produit par Santé Canada qui énumère les différents aliments présentant un risque accru pour les nourrissons, ainsi que des suggestions de substituts plus sécuritaires.

Type d’aliment Aliments à éviter Substituts plus sécuritaires
Produits laitiers Lait cru ou non pasteurisé

Fromages crus, non pasteurisés ou à pâte molle

Utiliser du lait pasteurisé

Remplacer par  du cheddar, du suisse, de la mozzarella à pâte ferme, du gouda, du gruyère, du provolone, de l’emmental, du parmesan, du fromage cottage ou du Monterey jack

Miel Le miel, sous toutes ses formes Attendre que l’enfant soit âgé de plus d’un an

Remplacer par du sirop d’érable, de la mélasse verte ou un autre substitut

Œufs et produits à base d’œufs crus Œufs et produits à base d’œufs crus ou les œufs coulants

Vinaigrettes, sauces, mélanges à gâteaux et biscuits crus et breuvages (comme le lait de poule maison) contenant des œufs crus

Faire cuire vos plats à base d’œufs à une température interne de 74 °C (165 °F)

Faire cuire vos œufs jusqu’à ce que le jaune soit solide.

Chauffer le lait de poule maison jusqu’à 71 °C (160 °F)

Viandes et volailles Viandes ou volailles crues ou pas assez cuites comme le tartare

Charcuteries non séchées

Utiliser vos tartares pour faire des galettes ou des boulettes que vous pourrez faire cuire à la poêle à une température interne de 74 °C (165 °F)
Fruits de mer et poissons Huîtres, palourdes et moules crues

Fruits de mer et poissons crus comme le sushi et le tartare

Poissons fumés

S’assurer de cuire vos huîtres, vos palourdes et vos moules jusqu’à ce que la coquille s’ouvre

Cuire vos fruits de mer à une température interne de 74 °C (165 °F)

Préparer des sushis maison à base de légumes, de bâtonnets d’omelette cuite ou de poissons/fruits de mer cuits (attention à la contamination croisée)

Utiliser vos tartares et poissons fumés pour faire des galettes ou des boulettes que vous pourrez faire cuire à la poêle à une température interne de 70 °C (158 °F)

Germes « pousses » de légumes Germes « pousses » crus de luzerne, de trèfle, de radis et les fèves germées Bien cuire les germes « pousses »
Jus de fruits Jus de fruits non pasteurisés. Amener à forte ébullition les jus de fruits non pasteurisé et les refroidir

Servir du jus de fruits pasteurisés

N’hésitez pas à consulter  le document La salubrité des aliments pour les enfants de 5 ans et moins offert gratuitement par Santé Canada, ainsi que le livre Petites mains, grande assiette qui aborde plus en détails l’ensemble des mesures de sécurité à mettre en application dans le cadre de la DME.

Pour plus d’informations concernant l’alimentation équilibrée et les subtilités associées aux besoins des nourrissons, ne pas hésiter à contacter les nutritionnistes-diététistes de l’équipe Nutri-Énergie (450) 705-4321 ou http://www.nutri-energie.ca (section consultation individuelle).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s