Le jour où j’ai arrêté la DME…

Martine est une maman qui m’avait écrit pour me partager son expérience désagréable avec la DME. Un partage fort intéressant qu’elle m’a permis de vous partager.

Bonjour Emilie,

Quand mon fils Logan avait 5 mois, j’ai suivi une formation avec toi et tu m’as beaucoup appris. Je suis partie de chez toi super confiante et j’étais vraiment excitée de faire confiance à mon enfant et de le voir explorer la nourriture par lui-même. Tu avais appaisé toutes mes craintes et tes explications sur le manque de nutriments et le réflexe vomitif versus l’étouffement étaient vraiment clairs.

Comme tu me l’avais conseillé, j’ai fait de la pré-alimentation et quand il était prêt  à 6 mois, nous avons commencé avec une banane. Mon mari filmait et et on était si fiers de Logan, sa première fois!  Il prenait la banane comme un champion et on souriait comme des bons.

Il en a pris une bouchée et a eu un réflexe vomitif assez gros. Mon mari a commencé à paniquer et s’est lancé sur la chaise haute en criant : « Oh mon Dieu, il s’étouffe vite appelle le 911! » J’ai couru pour l’empêcher de toucher au petit en lui disant : « Laisse-le gérer, il a un réflexe vomitif! »

Tout s’est bien passé, il a recraché son morceau facilement et rapidement. Par contre, mon mari n’a plus voulu faire de DME, pour lui c’était hors de question qu’on « mette notre fils en danger à chaque repas ». J’avais beau lui expliquer et lui réexpliquer, il n’y avait rien à faire, il avait eu trop peur et c’était non-négociable.

J’étais super triste, mais je me suis rangée puisque c’est notre enfant à nous deux et que je ne voulais pas lui imposer ça.  Par contre, je lui ai dit que vers 9 mois, on introduirait les morceaux comme ce que Santé Canada recommande et il était d’accord. C’est ce que nous avons fait….des purées de 6 à 9 mois et des morceaux dès 9 mois. Tes conseils et la formation m’ont quand même été utiles pour la suite.

Je voulais juste te dire que tu pourrais tirer une belle leçon de ma gaffe : Il faut parler de réflexe vomitif et d’étouffement avec notre conjoint ; lui expliquer en profondeur et lui montrer des vidéos avant de débuter la DME sinon on risque de traumatiser notre conjoint.

Martine a bel et bien raison. il faut que tous ceux qui interviennent auprès du bébé soient au courant des règles de sécurité et sachent différencier réflexe vomitif et étouffement. 

La DME est une aventure qui se vit à deux pour les parents, et si les repas deviennent une source de stress pour l’un des deux au point de ne pas apprécier l’expérience et de risquer transmettre cette angoisse à bébé, il y a d’autres avenues possibles. D’abord, faire participer les deux parents à la formation ou à la prise d’information via la lecture est toujours important, selon moi, pour s’assurer que les bases de la méthode soient bien comprises. Ensuite, il importe que la décision soit prise ensemble afin de ne pas vivre de déception par la suite.

En espérant que ce partage aura pu contribuer à votre réflexion sur le sujet!

(+) Différencier haut-le-coeur et étouffement


Brown Chic Beauty and Hair Giveaway Instagram Post

Outils théoriques et pratiques, nos livres sont les essentiels d’une aventure DME en toute confiance! Retrouvez les sur notre boutique en ligne!

Black Minimalist Online Fashion Brand Startup Facebook Post

Nos formations en direct abordent toutes les notions de base de la méthode accompagnées d’une foule d’exemples concrets et d’informations visant à vous renseigner complètement sur la DME !


SUIVEZ NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s