Les papas et la DME

Vivement un changement sociétaire où les papas sont tout autant investis auprès de leurs bébés! On remarque une grande évolution dans le partage des rôles parentaux si on compare à la génération avant nous et c’est très positif.

Néanmoins, lors de nos ateliers, nous remarquons un nombre supérieur de mamans dans l’auditoire.

C’est pourquoi nous avons voulu savoir ce qui en était vraiment et ce que les papas en pensaient: Comment se déroulent le processus de décision quant à la méthode d’introduction et comment ils vivent la DME au quotidien?

À noter que les résultats sont composés de réponses venant de parents dans un couple hétérosexuel. Loin de nous l’idée d’être hétéronormatives; l’échantillon était composé de couples hétérosexuels par hasard.

papas1

Comme on le voit ici, c’est dans près de 90% des cas que la maman apporte la suggestion.

papas2

Par contre, lorsqu’il s’agit de prendre la décision, les papas sont souvent plus impliqués. 38% des papas se sont laissés convaincre rapidement alors que 8% ont eu besoin d’arguments et de lecture avant d’embarquer dans l’aventure. Pour 46%, ce fût une décision conjointe assez facile à prendre.

papas3

Même si les mamans ont encore le monopole de l’information (70%), je suis contente de constater que les papas s’informent de plus en plus!

papas4

Les papas semblent s’entendre sur les principaux arguments qui les ont convaincus:

  • Le bébé mange comme nous, aucune purée à faire ou à acheter et il mange en meme temps que nous, c’est ainsi plus pratique. (36% des réponses)
  • L’enfant apprend à se nourrir de lui-même plus facilement et qu’il devient ainsi beaucoup plus autonome. (32% des réponses)
  • Je trouvais que c’était plein de sens, super logique et plus proche de ce que j’imagine être l’évolution naturelle de l’homme; dans la nature, il n’y avait pas de purées lisse!  (15% des réponses)
  • L’explication de la différence entre l’étouffement et le réflexe vomitif et comment apprêter les aliments pour que ça soit sécuritaire. (12% des réponses)
  • Ma conjointe voulait vraiment essayer et je lui fais confiance pour l’éducation de nos enfants. Puis, je l’ai laissé faire ce qu’elle voulait…comme c’est elle qui s’occupe des repas. (8% des réponses)

(+) Des conseils pour ceux et celles qui hésitent à se lancer.

(+) Des purées à la DME ?


Suivez-nous sur les réseaux sociaux!


Rédigé par Émilie Pinard 
Révisé et actualisé par Laurence Morency-Guay

Laisser un commentaire