Les alternatives à la viande pour un bébé débutant

Alternatives viandesLorsque petit trésor a débuté sa diversification alimentaire, j’étais bien consciente de devoir lui donner des aliments riches en fer et de veiller à ce qu’elle n’ait pas de carences, mais avec son intolérance à la protéine bovine, hors de question de lui faire essayer du boeuf. Il me fallait trouver d’autres avenues pour la nourrir.

Lire la suite

Publicités

La première semaine d’Éliam

Une belle série de photo d’Éliam, un petit débutant de presque 6 mois.

Merci Karine 🙂

  • Remarquez ses capacités de préhension...il saisit les aliments avec la main complète et parfois même avec les deux mains!
  • Remarquez qu’il a le réflexe d’approcher sa bouche de la nourriture en se penchant vers l’avant…c’est plus facile que de soulever un aliment pour l’apporter à sa bouche…une merveilleuse stratégie!
  • Remarquez la coupe des aliments offerts : quartier d’orange, lanière de pain grillé, floret de brocoli, longue frite de patate douce, petit bout de banane et bâtonnet de carotte.

Lire la suite

Les papas et la DME

papa

Mais quelle merveilleuse complicité! Merci Stan et Charlotte pour la photo 🙂

On a toujours l’impression que lorsqu’il s’agit d’alimentation ou de soins au bébé, c’est souvent la maman qui est la plus pro-active et curieuse. On a aussi tendance à croire que c’est également généralement la maman qui s’informe le plus et qui apporte l’idée de la DME dans la couple.

C’est pourquoi j’ai voulu savoir ce qui en était vraiment et ce que les papas en pensaient…Comment se déroulait le processus de décision quant à la méthode d’introduction et comment ils vivaient DME au quotidien.

papas1

Comme on le voit ici, c’est dans près de 90% des cas que la maman apporte la suggestion.

papas2

Par contre, lorsqu’il s’agit de prendre la décision, les papas sont souvent plus impliqués. 38% des papas se sont laissés convaincre rapidement alors que 8% ont eu besoin d’arguments et de lecture avant d’embarquer dans l’aventure. Pour 46%, ce fût une décision conjointe assez facile à prendre.

papas3

Même si les mamans ont encore le monopole de l’information (70%), je suis contente de constater que les papas s’informent de plus en plus…:)

papas4

Les papas semblent s’entendre sur les principaux arguments qui les ont convaincus. Mesdames, prenez-en note…Pour amadouer votre homme, parlez du côté pratique, de l’autonomie, de la biologie, de l’évolution de l’homme et expliquez-lui ce qu’est le réflexe vomitif 😉

  • Le bébé mange comme nous, aucune purée à faire ou à acheter et il mange en meme temps que nous, c’est ainsi plus pratique. (36% des réponses)
  • L’enfant apprend à se nourrir de lui-même plus facilement et qu’il devient ainsi beaucoup plus autonome. (32% des réponses)
  • Je trouvais que c’était plein de sens, super logique et plus proche de ce que j’imagine être l’évolution naturelle de l’homme; dans la nature, il n’y avait pas de purées lisse!  (15% des réponses)
  • L’explication de la différence entre l’étouffement et le réflexe vomitif et comment apprêter les aliments pour que ça soit sécuritaire. (12% des réponses)
  • Ma conjointe voulait vraiment essayer et je lui fais confiance pour l’éducation de nos enfants. Puis, je l’ai laissé faire ce qu’elle voulait…comme c’est elle qui s’occupe des repas. (8% des réponses)

….Partie 2 dès demain!

(+) Des conseils de maman pour ceux et celles qui hésitent à se lancer...

Prêt pas prêt?

Vers 4-5 mois, beaucoup de mamans commencent à penser à l’alimentation solide. J’entends souvent la phrase suivante : « Mon bébé a vraiment trop faim ».  Mais qu’en est-il vraiment…désir de la mère, phase développementale, éveil à l’environnement ou faim réelle?  En fait, je dirais que c’est souvent un amalgame de ces réponses… Lire la suite

Mixer purées et morceaux?

image2

Dernièrement, on me demande souvent mon avis sur le fait de mélanger les deux modes d’alimentation (purées et morceaux). Ce sujet-là enflamme les passions sur les différents groupes Facebook de mamans. Tel groupe Facebook interdit le mixage, tel reportage nous montre le contraire, telle maman le fait avec succès, telle autre raconte que son enfant a aspiré une fraise et que c’est dangereux, les auteures du livre Baby-Led Weaning mentionnent qu’on peut mélanger sans problème, Santé Canada recommande les purées conjointement avec le « finger food » dès 6 mois…Qu’en est-il vraiment?

Je vais essayer de vous démêler tout ça du mieux que je peux…Je vous avertis, mon opinion est un peu mixte…justement, ça adonne bien hein?!


Premièrement, distinguons trois modes d’alimentation :

  • Les purées sont des aliments qu’on a écrasés pour les rendre plus ou moins lisses, plus ou moins coulants. Lorsque bébé mange des purées, c’est le parent qui porte les aliments à la bouche de l’enfant.  Le petit n’a qu’à ouvrir la bouche et la plupart du temps (mais pas toujours), vide la cuillère en aspirant le contenu de celle-ci puisqu’il s’inspire de ses habiletés à boire et les transfère. Lorsque bébé mange des purées, il n’a pas besoin de mâcher et il peut tout avaler sans aucun mouvement masticatoire. Son réflexe vomitif est rarement suscité.  Le processus des purées traditionnelle se fait généralement en 3 étapes : purées lisses, purées motonneuse, petits morceaux. Au fil du changement de textures, bébé apprendra comment mâcher puis comment mastiquer les aliments.
  •  Les purées jumelées au « finger food » ou petits morceaux à pincer souvent  appelée méthode mixte : C’est la méthode que Santé Canada recommande. On offre des purées plus ou moins lisses et dès 6 mois et des « finger food » qui sont des aliments mous et facile à prendre avec les doigts pour le bébé, la plupart du temps de la grosseur d’un dé à jouer ou plus petit. La différence principale c’est que dans la diversification classique, ces aliments sont introduits lorsqu’on fait la transition des purées vers la nourriture familiale vers 9-12 mois alors que selon les nouvelles recommandations de Santé Canada, on devrait débuter dès 6 mois. Le réflexe de la majorité des parents, par peur de l’étouffement, est d’offrir de très très petits morceaux. Cela demande par contre à l’enfant d’avoir acquis la capacité de « pincer » les aliments. Santé Canada recommande désormais aux parents d’introduire les aliments  à manipuler avec les doigts dès 6 mois car « On estime que cette méthode favorise la période cruciale du développement oral et moteur pendant laquelle le nourrisson plus âgé est prêt à toucher la nourriture et à la « mâcher » (OMS, 1998; Rapley, 2011; Sachs, 2011; Wright, Cameron, Tsiakas et Parkinson, 2011). »

Il est important que les parents et les dispensateurs de soins donnent une variété de textures douces (telles que des aliments grumeleux, cuits jusqu’à tendredeté et finement hachés, en purée, écrasés ou broyés) et d’aliments à manger avec les doigts à partir de l’âge de six mois. Les aliments qu’on mange avec les doigts sans danger comprennent des morceaux de légumes et de fruits bien cuits, des fruits mûrs et tendres comme des bananes, de la viande cuite finement coupée, hachée ou écrasée, du poisson sans arêtes et du poulet, du fromage râpé, des croûtes de pain ou des rôties.

  • La diversification alimentaire menée par l’enfant est la méthode selon laquelle on laisse l’enfant en charge de son alimentation 100% du temps! La DME n’est pas seulement une façon d’offrir des morceaux, ce n’est pas non plus seulement l’acte de donner des morceaux, c’est une philosophie en soiLe rôle du parent se limite à offrir des aliments sains et variés et à laisser bébé s’alimenter seul. Lorsqu’on fait de la DME, on tient pour acquis que les habiletés de préhension, le système masticatoire et la découverte de l’appétit de bébé évolue au même rythme que son besoin de nourriture vs son besoin de lait. Au coeur de la philosophie, se trouve également la conviction que lorsque bébé s’alimente seul, il choisit les aliments dont il a besoin et il mange toujours assez pour lui. Une fois la phase débutante (6-9 mois, parfois moins longtemps) passée, les bébés qui s’alimentent seuls gèrent eux-même l’équilibre entre le lait maternel ou de préparation commercial et les aliments solides.  Pour que cela soit possible pour bébé de mange seul dès 6 mois, il convient d’offrir des aliments appropriés en textures et en taille.

En fait, la principale différence entre le « finger food »  et la DME réside dans la taille et dans le niveau de difficulté des aliments qu’on offre, mais aussi dans la philosophie derrière l’alimentation ( entre autres : respect de l’appétit, l’enfant y va seul et à son rythme, l’enfant choisit ce qu’il mange et bien d’autres). Par exemple, on offrira du boeuf en lanières dès 6 mois en DME alors que ce ne sera généralement que vers 8-9 mois qu’on en servira et en très très petits morceaux si on parle de « finger food ».

On comprendra donc que généralement, lorsque quelqu’un désire mélanger purées et morceaux, on ne parle pas de DME, mais bien de méthode mixte. Mais honnêtement, tout cela n’est qu’une question de vocabulaire…je voulais simplement vous amener à faire la différence.


Pourquoi suis-je contre la méthode mixte ?

En fait, je ne vois juste pas pourquoi on voudrait donner des purées si on veut aussi donner des morceaux…tant qu’à moi, pourquoi pas donner simplement des morceaux et faire de la DME point puisque bébé est en phase de découverte,  qu’on respecte son rythme développemental et que l’apport nutritionnel est principalement comblé par le lait à un aussi jeune âge 🙂 Mais là, je suis vendue…vous avez raison. D’un autre côté, je n’oserais jamais aller contre les recommandations de Santé Canada et je trouve qu’elles ont vraiment du bon.

Dans un premier temps, si je ne conseille pas personnellement de mixer purées et morceaux dès le départ, c’est d’abord et avant tout parce que je vois aucun avantage à faire de la DME et des purées.  Voici donc les principales raisons que j’entends lorsque quelqu’un me dit qu’il veut mélanger les deux méthodes :

  • Mon bébé n’a pas de dents  –> Et puis? Il a des gencives? Ses gencives sont aussi puissantes que ses dents.
  • Mon bébé est trop lent et il n’est pas bon pour manger seul, ça va beaucoup plus vite et beaucoup mieux si je le nourris à la cuillère –> Justement, raison de plus pour lui donner encore plus de temps pour apprivoiser la nourriture et développer ses capacités pendant que vous êtes dans la période clé (6-9 mois). Vous êtes chronométrés aux repas…pourquoi avez-vous besoin que ça soit rapide?
  • Mon bébé ne mange pas assez, il a besoin que je complète à la cuillère –> Hum…vous ai-je dit que je considère que les bébés mangent toujours à leur faim si on leur laisse assez de temps et assez de choix? Bébé n’est pas un vase à remplir vous savez? De plus, les besoins nutritionnels sont la plupart du temps comblés par le peu d’aliment et le lait à volonté.
  • Mon bébé ne mange pas assez s’il mange seul, il va manquer de fer –> En DME, on privilégie les aliments de qualité supérieure afin que bébé, même s’il mange en petite quantité ait assez de tout. Vous pouvez offrir les céréales sous forme épaissie et/ou donner des cuillères pré-remplies.
  • C’est salissant! –> C’est vrai et vous avez 100% raison…mais pour moi, laisser son bébé explorer et développer ses habilétés, c’est plus important que tout le nettoyage à faire (Et ceux qui me connaissent savent que j’aime ça propre)…Lâcher prise sur cela m’a demandé beaaaauuuuucoooouuup d’efforts!
  • J’ai besoin que bébé continue d’accepter de se faire nourrir puisqu’ils font ainsi à la garderie –> Et bien là, je ne peux pas vous contredire…Je vous souhaite simplement que bébé ne commence pas à refuser la cuillère soudainement.

Dans un deuxième temps, je trouve que mélanger se faire nourrir et se nourrir seul ouvre la porte à de la confusion de la part du parent qui pourrait vouloir mettre des aliments solides dans la bouche de son enfant, alors que c’est la règle numéro 1 : l’enfant doit porter les aliments solides seuls à sa bouche afin qu’il puisse les gérer à partir des lèvres pour une meilleure mastication. Mettre des aliments solides dans la bouche de son enfant est un facteur de risque pour l’étouffement, attention!

Finalement, ce qu’on entend souvent c’est le risque de confusion. C’est-à-dire le risque qu’un bébé nourrit à la cuillère et qui aspire ses purées décide d’aspirer ses aliments plutôt que de les mâcher. Oui, le risque est peut-être réel (quoi qu’encore non documenté!), c’est pourquoi si vous choisissez de mixer, il faudra vous assurer que bébé mâche bien et qu’il ait compris quoi faire avec des aliments solides. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez essayer quelques uns des trucs donnés ici…Concernant le risque de confusion, il n’existe aucune étude qui aille dans un sens ou dans l’autre, on parle de facteurs de risques existants ou non…Disons que je me dois simplement de vous conseiller la prudence 😉


Pourquoi devrait-on introduire les aliments à manipuler assez tôt?

Donc, si vous ne voulez pas faire de la DME, mais que vous reconnaissez qu’il est important de donner de la nourriture solide à bébé assez tôt conjointement avec les purées, vous allez dans le même sens que Santé Canada et je trouve que vous avez aussi raison. Vous permettez à votre enfant de développer son réflexe vomitif, de s’habituer aux différentes textures et de développer sa motricité fine dans la fenêtre d’opportunité qu’est le 6-9 mois. Il semblerait en effet que les enfants qui restent trop longtemps aux purées lisses sont plus sensibles de la bouche, ont tendance à se faire lever le coeur souvent et prennent plus de temps à faire la transition vers les repas familiaux.

Saviez-vous que Santé Canada recommande l’introduction de textures plus « normales » avant 9 mois et la fin des purées avant 12 mois?

J’aurais cependant quelques petits bémols à apporter concernant le fait de mixer purées et morceaux :

  • Assurez-vous que bébé sait comment mâcher et qu’il n’essaiera pas d’avaler tout rond ou d’aspirer des aliments… même si rien ne prouve l’existence de la fameuse confusion..on sait jamais, mieux vaut prévenir.
  • Offrez des aliments de taille appropriée en fonction des habiletés de préhension et de mastication de votre enfant.
  • Laissez bébé explorer d’abord puis nourrissez-le ensuite. Qui sait, il décidera peut-être de lui-même qu’il veut délaisser la cuillère! 😉
  • Soyez très à l’écoute des signaux de satiété de votre bébé et de grâce, ne le gaver jamais. Lui seul peut gérer son appétit et il est très important qu’il apprenne à le faire tôt.
  • Le plus souvent possible, cherchez des façons sécuritaires d’offrir les aliments du repas familial à votre petit et passez rapidement le stade des purées.
  • NE METTEZ JAMAIS JAMAIS JAMAIS DES ALIMENTS SOLIDES dans la bouche de votre petit…MÊME PAS PIQUÉS SUR UNE FOURCHETTE OU DANS UNE CUILLÈRE…JAMAIS, c’est ce qui est le plus risqué pour l’étouffement!

Ok, maintenant je suis mélangée…Tu es pour ou contre la méthode mixte?

Vous savez quoi? Au bout du compte, vous faites ce avec quoi vous êtes à l’aise et ce qui rend votre bébé heureux :P…La seule chose que je sais c’est que moi je ne vois pas la nécessité des purées pour MES enfants dans MA réalité quotidienne.

Vous, chez vous, vous faites ce qui vous plaît tant que :

  • votre bébé consomme des aliments santé de qualité supérieure
  • vous le faites de façon sécuritaire
  • vous respectez le rythme et les besoins de votre enfant
  • qu’aux alentours de 12 mois il mange les repas familiaux avec un peu de modifications
  • et que vers 18 mois il mange sans modifications.

Alors, ton site web s’adresse à moi qui fait la méthode mixte/finger food ou non?

Et bien, si vous donnez des morceaux à votre bébé et que vous êtes préoccupés par sa santé… que vous fassiez DME ou finger food, oui! La seule chose c’est que vous devrez toujours toujours être vraiment à l’affût des habiletés de votre enfant. C’est uniquement en l’observant LUI que vous pourrez savoir où il en est rendu au niveau texture, dureté des aliments et taille des morceaux.

Câlins, paix et amour…c’est tout de même juste une question de blender qui nous « sépare »!

Emilie xx

(+) Si je vous ai inspiré à délaisser les purées, lisez ici comment faire la transition totale