Par ici les débutants

Fotor01003200945

Laisser l’enfant développer ses compétences à se nourrir seul en lui fournissant des situations sécuritaires et de la nourriture semblable à la notre plutôt que des purées. Offrons la qualité et laissons-le gérer la quantité!

(+) Théorie derrière la diversification menée par l’enfant

Vers quel âge puis-je débuter? Généralement le système masticatoire des bébés est mûr aux alentours de 6 mois et très rarement avant. Voici les signes qui démontrent qu’il est prêt

  • Il a environ 6 mois ou plus (de toute façon, c’est aussi la recommandation de Santé Canada)
  • Il peut se tenir assis par terre sans support –> Il a donc le tonus musculaire pour se tenir droit et bien avaler.
  • Il peut atteindre facilement des objets et il met des objets dans sa bouche et vise juste la plupart du temps. –> Sa coordination main-oeil est assez développée
  • Mâche dans le vide ou mâchouille ses jouets. –> Ses mâchoires sontplus fortes et plus habiles.

(+) Règles de sécurité

(+) Votre bébé est-il vraiment prêt?

(+) Des conseils pour préparer bébé quelques semaine avant de débuter

C’est bien simple tout ça, mais est-ce que mon enfant va s’étouffer? Comme avec toute méthode entourant l’alimentation, il y a des risques. Sâchez cependant que votre enfant dispose d’un fanstastique mécanisme appelé le réflexe vomitif qui dans la majorité des cas prévient l’étouffement. Ainsi, s’étouffer et se faire lever le coeur, ce n’est pas du tout la même chose!  À la naissance du bébé, sa bouche est conçue pour ne pas pouvoir avaler d’aliments solides ; son réflexe vomitif fait que le coeur lui lève facilement, rejetant ainsi les « corps étrangers » dès qu’ils entrent en contact avec l’avant de la langue. Progressivement, lorsque l’enfant grandit, ce réflexe s’éloigne vers l’arrière de la gorge et disparaît pratiquement vers l’âge adulte. Ce réflexe anti-étouffement est une merveilleuse invention de la nature! Vers 6 mois, le réflexe est assez loin dans la bouche pour permettre à l’enfant de manger. La grande majorité du temps, s’il prend des morceaux trop gros, trop durs ou trop collants, ce réflexe est déclenché et il se fait lever le coeur pour prévenir l’étouffement. Sachez cependant que la DME, comme tout autre méthode comporte son lot de risques, surtout si elle n’est pas pratiquée de façon sécuritaire. Il conviendra donc d’offrir des aliment sécuritaires et adaptés aux habiletés de préhension et de mastication de votre bébé.

(+) La différence entre s’étouffer et se faire lever le coeur

(+) Les habiletés de préhension

Par quel aliment dois-je débuter? La beauté de cette méthode, c’est que bébé va dès le départ manger comme nous et que très peu de modifications sont nécessaires. L’ordre d’introduction traditionnel des aliments n’a pas besoin d’être respecté (lisez pourquoi). Assurez-vous simplement d’offrir des aliments sécuritaires et de respecter les règles de sécurité. Votre rôle se limitera à la préparation d’aliments nutritifs, à la surveillance et à manger CHAUD :)…

(+) Des idées de premiers aliments

(+) 20 aliments faciles pour les débutants EN PHOTOS 🙂

(+) Sondage, par quoi avez-vous débuté?

(+) S’équiper pour la DME, mes coups de coeur

Il est bien évident que ce court résumé ne devrait pas constituer votre seule lecture avant de débuter. Je vous invite à bien vous renseigner et à vous promener un peu sur le site avant de débuter votre DME!

Autres articles intéressants pour les débutants : 

(+) Et le fer?

(+) Passer des purées à la DME?

(+) Quoi dire à vos proches inquiets?

(+) Plein plein de recettes

(+) Ordre d’introduction et allergies

(+) Ordre d’introduction et portions de Santé Canada

(+) Nouvel énoncé de Santé Canada concernant la nutrition chez les 6-12 mois.

(+) La première semaine en vidéo

(+) Enseignez à votre enfant à mange seul, c’est possible?

(+) Bébés réticents

(+) Menu type d’un enfant de 6 mois


Untitled

Vous trouverez encore plus d’informations dans le livre Bébé mange seul, tout savoir sur la DME (version PDF), en vente ici!

facebook_logo_detail Aimez ma page Facebook, j’y publie mes articles plusieurs fois par semaine 🙂


Encore plus…

(+) Voyez des bébés en action!

(+) 10 raisons d’adorer la diversification menée par l’enfant

(+) Les 1001 questions les plus fréquemment posées

(+) Les premiers aliments, suggestions

(+) Les favoris des 6-9 mois

Publicités

Quelques règles de sécurité

* Article revu et corrigé le 25 septembre 2017

Il est évident que cette méthode comporte un peu plus de risques que la méthode traditionnelle si les parents ne sont pas vigilants.

Je vous avoue que la dimension sécurité était LA seule chose qui me retenait au début!  Nous nous étions donc dit que nous essaierions et que si ce n’était pas pour notre fille ou que ça nous faisait trop peur, on abandonnerait. Vous connaissez la suite 😉

Lire la suite

En gros, c’est quoi cette méthode?

* Article revu et corrigé le 25 septembre 2017

IMG_2795

La DME (diversification menée par l’enfant) est une tendance qui gagne de plus en plus de popularité ici. C’est compréhensible,  car c’est si simple; on a presque rien à faire… On l’appelle aussi la diversification alimentaire menée par l’enfant.  Je l’ai pratiquée avec mes deux enfants  (diversifiés en  juin 2013 et en  décembre 2014) et je trouve que c’est tout simplement une méthode merveilleuse!

Résumons en une phrase la DME :  Laissons l’enfant développer SEUL ses compétences à se nourrir en lui fournissant des situations sécuritaires et de la nourriture « normale » plutôt que des purées.

* Ceci est un résumé de la méthode, je vous encourage fortement à acheter mon livre  ou mon atelier vidéo afin d’en savoir plus sur la méthode

 

(+) Livre

(+) Atelier vidéo

L’enfant apprend à marcher et à parler seul lorsqu’il est bien encadré, donc pourquoi n’apprendrait-il pas à manger seul ?

Saviez-vous que dans plusieurs cultures, la nourriture pour bébé de type purées et céréales n’existe pas? À plusieurs endroits, l’enfant mange de lui même lorsqu’il est prêt et qu’il fait une tentative de voler de la nourriture dans l’assiette de ses parents. De nos jours, on met beaucoup le focus sur l’alimentation du bébé. Comme si le bébé se transformait en monstre s’il ne mangeait pas de céréales à 6 mois…ou bien avant selon plusieurs mamans 😉 Et en plus, pensez-vous qu’à travers l’histoire de l’humanité à la Préhistoire ou au Moyen Âge, les mères faisaient des petites purées avec leur mélangeur et commençaient religieusement par les céréales?

Laisser son enfant découvrir la nourriture à sa façon et à son rythme serait donc une méthode naturelle et logique!

Quand et comment ?

En gros, cette théorie dit que vers l’âge de 6 mois ou + ;  quand l’enfant démontre des signes qu’il est prêt à manger , c’est que son système digestif et sa mâchoire sont finalement prêts à tenter l’expérience des aliments solides. On dit bien EXPÉRIENCE car il est clair qu’avant 1 an, la principale source d’alimentation reste le lait et que si votre enfant apprend à se nourrir seul, il apprend très graduellement et mange ce qu’il veut et non pas ce que nous voulons.  C’est certain que c’est nous qui offrons la sélection d’aliments donc on a une influence, mais elle se limite à ça : OFFRIR des aliments sains et LAISSER l’enfant apprendre à manger à son rythme. Donc on ne met rien dans sa bouche et on ne l’aide pas à manger et on ne le nourrit pas à la cuillère,  il apprend par essai et erreur de façon autonome.

À la naissance du bébé, sa bouche est conçue pour ne pas pouvoir avaler d’aliments solides ; le coeur lui lève facilement, rejetant ainsi les « corps étrangers » dès qu’ils entrent en contact avec la langue. Progressivement, lorsque l’enfant grandit, ce réflexe s’éloigne vers l’arrière de la gorge et disparaît pratiquement vers l’âge adulte. Ce réflexe anti-étouffement est une merveilleuse invention de la nature! Vers 6 mois, le réflexe est assez loin dans la bouche pour permettre à l’enfant de manger. S’il prend des trop gros morceaux, ce réflexe est déclenché et il se fait lever le coeur pour prévenir l’étouffement.  C’est la raison principale pourquoi il faut vraiment attendre 6 mois!

Lorsque l’enfant met les aliments dans sa bouche à partir des lèvres, il est capable de gérer le contenu en mâchant et en imprégnant la nourriture de salive et avalera seulement ce qu’il est capable d’avaler. Il va mâcher avec ses gencives super puissantes! et faire tourner la nourriture dans sa bouche jusqu’à ce qu’elle ait la bonne consistance pour qu’il puisse l’avaler. S’il juge que la bouchée est trop épaisse ou trop grosse, il va la recracher ou se faire lever le coeur jusqu’à ce que ça ressorte.  Je vous avertis, c’est pas chic et ça fait très peur au début, mais c’est très efficace!

(+) La différence entre s’étouffer et se faire lever le coeur

Et les purées?

Lorsqu’on donne des purées au bébé à la cuillère, on lui met les aliments plus loin que cet endroit sur la langue et il aspire les aliments, mais comme on commence avec des purées ou des céréales très liquides, il n’y a pas de problèmes avec ce réflexe. Au début du siècle, on faisait manger les enfants très tôt et c’est en partie pourquoi la nourriture pour bébé de type céréales et purées ont été inventées.  Il est clair qu’un enfant de 8 semaines ou de 4 mois ne peut pas s’alimenter de morceaux car ce fameux réflexe est trop près de l’ouverture de la bouche, sans compter que ces mâchoires sont trop faibles et que sa motricité fine est totalement absente!

On entend souvent parler des bébés qui ont le coeur qui lève quand on leur offre des purées plus épaisses ou « mottoneuse » et c’est ce réflexe de déglutition qui entre en jeu.  Si on met des aliments à la texture plus épaisse plus loin que l’endroit du réflexe,cela déclenche le réflexe de faire lever le coeur (quand on nourrit à la cuillère, c’est souvent ce qu’on fait pour que bébé ne recrache pas sa bouchée, on lui met bien loin).

C’est pourquoi apprendre à manger et se faire nourrir est si différent.  Bref, si on attend vraiment que l’appareil digestif de notre enfant soit mature, il n’y a aucun besoin de faire des purées et instinctivement, votre mini humain pourra rapidement manger comme vous!

En conclusion…

En laissant l’enfant manger seul, il développe sa coordination, sa motricité fine et il apprend à gérer son appétit. Au début, le bébé est très maladroit et ne peut empoigner que des aliments avec son point et graduellement, il va devenir plus habile jusqu’à pouvoir prendre des petits aliments en faisant une pince index-pouce.  C’est donc dire que les premiers temps, il ne mange pas beaucoup et plus ça va, plus il comprend le principe…

(+) Toutes les publications

(+) Par ici les débutants…tout savoir pour bien débuter

(+) La théorie

(+) La pratique


 

 Suivez la page Facebook de Bébé mange seul pour être au courant des dernier articles publiés.