Comment introduire certains allergènes?

La petite Charlotte de Laurence, dégustant son yogourt par elle-même! @laurrmg

Certains allergènes sont plus simples à introduire que d’autres. Les produits laitiers et le blé peuvent paraitre plus faciles à proposer à bébé, tandis que les noix, les sulfites ou encore les mollusques peuvent amener à plus d’interrogations sur la façon de le présenter. Voici quelques trucs pour vous aider!

Pour vous faire un bref rappel, voici la liste des allergènes alimentaires les plus courants proposés par Santé Canada:

Pour ce qui est des oeufs, des produits laitiers et du poisson, c’est assez facile puisqu’on peut simplement offrir un morceau de saumon, du yogourt nature ou des oeufs cuits durs à bébé afin de les intégrer.

La moutarde peut sembler banal, mais plusieurs se demandent comment l’offrir puisqu’il s’agit d’un condiment. Simplement en mettre sur d’autres aliments comme du pain ou de la viande! D’ailleurs, une tranche de pain de blé grillée est une façon de proposer l’allergène de blé à bébé, tout comme le fait de lui offrir des céréales pour bébé. C’est d’ailleurs le premier allergène que je propose.

Pour offrir le soja, je propose du tofu nature à bébé, offert en languettes et sans cuisson!

Toutes les noix, je les offre sous forme de beurre ou d’huile, comme l’huile de sésame ou le beurre d’amandes.

Les mollusques et les crustacés ont une texture caoutchouteuse que je trouve moins adaptée aux bébés. C’est difficile pour eux de l’écraser ou de la broyer à l’aide de leurs gencives, je préfère donc réduire crevettes, crabes ou pétoncles au robot pour ensuite les intégrer à une recette de galettes de légumes ou encore de saumon.

Les sulfites est l’allergène que je trouve le plus difficile à intégrer, car tellement d’aliments en contiennent que j’ai parfois l’impression de les intégrer malgré moi… Plusieurs légumes et fruits congelés en contiennent, ainsi que certaines céréales, farines et féculents. Afin de m’assurer que les aliments n’en contiennent pas, il n’y a pas vraiment d’autre façon que de bien vérifier la liste des ingrédients des produits qu’on achète (ce qui est toujours recommandé de toute façon)! Pour tester cet allergène, je trouve que la meilleure façon est d’offrir les fruits séchés; que l’on peut intégrer à des recettes de biscuits ou de galettes dans le cas de raisins ou canneberges, par exemple. Leur texture est molle, donc les bébés sont capables de gérer à même une pâtisserie, mais il faut toujours rester vigilants. Pour les débutants, je préfère toujours broyer légèrement les aliments plus petits au robot avant de les intégrer à mes recettes.

L’introduction des allergènes est parfois un stresseur lors du début de la diversification, mais prenez le temps de bien vous informer, et tout se déroulera à merveille!

Pour tout questionnement lié aux allergies ou au sujet de cas particuliers avec votre bébé, veuillez consulter votre médecin.


Pour en savoir plus…

Les allergies et l’ordre d’introduction aux aliments

L’introduction précoce des allergènes et DME


Pour en connaitre davantage sur la DME, n’hésitez pas à consulter nos nombreux outils! Nous vous offrons un livre, un atelier vidéo, un calendrier des premiers repas, ainsi que des formations dans la ville de Québec. Tout pour entreprendre une DME agréable et sécuritaire!


Suivez-nous aussi sur les réseaux sociaux!


Rédigé par Laurence Morency-Guay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s