Les allergies et l’ordre d’introduction des aliments

Tout d’abord, laissez-moi mentionner que parler des allergies est un sujet délicat puisqu’il existe beaucoup d’opinions contradictoires et de vieilles mentalités, et aussi, les nouvelles découvertes médicales s’opposent.  C’est donc à vous de vous faire votre opinion: faites l’intégration des aliments au rythme avec lequel VOUS êtes confortable et n’hésitez pas à consulter votre pédiatre ou une nutritionniste au besoin!

 Santé Canada et le Mieux-Vivre (Institut national de la santé publique au Québec) conseillent maintenant aux parents de ne pas retarder l’introduction des allergènes. Tous deux prônent une introduction hâtive dès 6 mois à TOUS les aliments (excepté lait de vache 9 mois et miel 1 an) . 

Selon Allergies Québec,

il est conseillé d’introduire un nouvel aliment tous les trois jours afin de pouvoir observer les réactions de l’enfant. Bien que la majorité des réactions soient immédiates (ou qu’elles surviennent dans les deux heures suivant la consommation de l’aliment), d’autres peuvent survenir plusieurs heures après un contact avec l’allergène.


Maintenant, vous vous demandez… c’est beau la théorie, mais en pratique,  que font les autres?

allergenes

6% suivent des méthodes de diversifications traditionnelles telles que prônées par les organismes de Santé publique dans le passé.

54% intègrent les allergènes sans précautions aucunes ; n’importe quand, n’importe comment!

25% intègrent les allergènes n’importe quand mais pratiquent la règle du 3 jours (pour les allergènes seulement) afin de pouvoir isoler l’aliment en cause au cas où.

15% préfèrent ne pas intégrer les aliments allergènes entre 6-9 mois et remettent l’intégration à une date ultérieure.

Pour ma part, je suis en faveur d’une intégration hâtive et en harmonie avec les habitudes familiale (la journée où l’on mange du pain doré et que mon bébé est à table, il en mangera lui aussi), MAIS, pour faciliter la vie en cas de réaction allergique, je prône l’intégration d’un seul aliment allergène à la fois (cette journée-là, il ne mangera pas de nouvel aliment allergène). Pour tous les autres aliments qui sont hors de la liste de 10 « fautifs », je vous dis : Allez-y à votre guise en fonction du menu familial!

Pour votre information, voici les allergènes alimentaires les plus courants:


Sources :

[1] Naître et grandir

[2] NIAID – Guidelines for the diagnosis and treatments of food allergies in the US. (p.24)

[3] Baby-Led weaning, RAPLEY Gill et MURKETT Tracy

[4] Gouvernement du Canada


facebook_logo_detail Aimez notre page Facebook, articles, idées recettes et plus encore publiés à chaque semaine! Par ici!

 Suivez nous aussi sur Instagram pour d’autre contenu inspirant! Par ici!


Rédigé par Émilie Pinard 
Révisé et actualisé par Laurence Morency-Guay
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s